Schwarzwald Freilichtmuseum Vogtsbauernhof

Le petit château d’Effringen

À partir de la saison 2018, le nord de la Forêt-Noire sera également représenté avec le « Petit château d’Effringen » de Wildberg, arrondissement de Calw. L’ancien bâtiment en grès massif a plus de 600 ans et il est ainsi le plus vieil édifice ainsi que la première demeure seigneuriale que l’on peut trouver sur le site d’un écomusée du Bade-Wurtemberg.

Le petit château d'Effringen

Salon dans le petit château d'Effringen
Cuisine dans le petit château d'Effringen
Le petit château d'Effringen avec l'étang devant le bâtiment
Le petit château d'Effringen du sud-ouest
chambre d'adolescents dans le petit château d'Effringen

Transféré de 2015 à 2017 à l’Écomusée de la Forêt-Noire Vogtsbauernhof dans le cadre d’un processus complexe de démontage, de restauration et de reconstruction, il est inauguré en 2018 sur le site du musée en tant que premier bâtiment issu du nord de la Forêt-Noire.

C’est à la suite de la dégradation du bâtiment d’origine qu’eut lieu, à partir de 1379, sa transformation en propriété seigneuriale comportant trois étages et une tour. Il fut appelé depuis « petit château » par les habitants. Une dénomination que l’on trouva également dans les documents d’archives. D’abord utilisé comme ferme dite « Meierhof » puis comme ferme féodale avec droit de patronage et enfin comme maison de ferme. Après plusieurs phases de transformation, utilisé comme maison d’habitation par la dernière famille qui y vécut jusqu’en 1972.

Après plusieurs années d’inoccupation et à la suite de réparations sommaires, il fut remis au musée par la famille Gauß qui en était propriétaire. Son état de délabrement était avancé et il devait impérativement être rénové. Il put enfin être amené à son nouvel emplacement après une phase complexe de transfert et de restauration ayant duré trois ans au total.

D’après les souvenirs de leurs derniers habitants, les pièces de la propriété purent être réaménagées presque comme elles l’étaient avant le déménagement de la famille en 1972. L’album de photos de la famille s'avéra très utile bien qu’il contienne peu de prises de vues intérieures pour les photographes historiques mais des prises de vue intérieures très précieuses pour l’équipe du musée.

Dans les étables du rez-de-chaussée déjà vides au moment du déménagement, les visiteurs du musée trouveront une documentation consacrée à l’histoire de ce bâtiment ainsi que des présentations d’objets d’origine qui existaient encore récemment dans la demeure ou qui avaient été trouvés dans le sol lors de fouilles réalisées après le démontage.

Continuer le tour